Race, Health Care and the Law 
Speaking Truth to Power!

Déclaration De Caucus De Santé D'c Ong

Checkout: Reclamationgallery.com

Vernellia R. Randall
Professor of Law and
Web Editor

 

Search this site
  powered by FreeFind
 

 
What's New
Awards and Recognitions
 

Chapters

Health Status
Organization and Financing
Access to Health Care
Quality of Health Care
Health Care Research

Bio-ethical Issues
Health and Human Rights
International Issues

The Health Care Challenge

Eliminating Disparities
 

Syllabi

AIDS
American Health Care Law
Bioterrorism 
Health Care Malpractice

Tobacco

Violence and Public Health
 

Surveys

 

Favorite Poetry

Invictus
The Bridge Poem
Still I Rise
No Struggle No Progress
 

Related Websites

Race and Racism
Gender and the Law
Legal Education
Personal Homepage

 

Ce document a été présenté à la conférence du monde contre le racisme, la discrimination racial, la xénophobie et l'intolérance associée à Durban, Afrique du Sud, août 28 septembre à 7, 2001. Ce document a été développé par beaucoup de réunions de caucus de santé qui se sont produites chez l'Amérique PrepCom, le 2ème PrepCom et le 3ème PrepCom. Il également est basé sur l'entrée des membres du groupe de travail international sur l'unité de feuillets magnétiques et la santé et de beaucoup d'autres individus de beaucoup de différents organismes.

Déclaration

Le racisme, la xénophobie et les autres formes d'intolérance sont des déterminants majeurs pour la santé physique et mentale. La discrimination historique et actuelle envers les minorités raciales, ethniques et culturelles, les indigènes, les migrants, les individus victimes de discrimination selon des critères de caste, les individus en quête d'asile, les réfugiés et les individus déplacés à l'intérieur d'un pays sont autant de phénomènes qui ont abouti à un statut médical inférieur, un accès réduit aux soins médicaux et à une moins bonne qualité des services pour les membres de ces groupes (surtout les femmes, les jeunes et les enfants). C'est une source de préoccupation particulière, la santé physique et mentale étant précurseur de la jouissance de tous les autres droits humains.

La situation

Les renseignements de cette section sont destinés à démontrer l'existence, au niveau mondial, de problèmes de santé et de soins médicaux liés à la race. Ils ne sont pas sensés fournir des comparaisons pays par pays. En citant différentes statistiques, nous espérons faire comprendre l'étendue du problème. La disponibilité des renseignements constitue une limitation significative. Très peu de recherches ont été effectuées sur l'impact qu'ont le racisme et la discrimination sur le statut médical et des soins médicaux.

Statut médical

Grande Bretagne : Le taux de surtension a tendance à être plus élevé chez les noirs que chez les blancs.(1)

Brésil : Le taux de mortalité infantile pour les enfants de moins de 12 mois est de 62,3 pour 1000 pour les enfants noirs et de couleur par rapport à 37,3 pour 1000 pour les Blancs.(2)

Disparités raciales globales : l'espérance de vie aux USA est supérieure de 26 ans à celle de Haïti.(3)

Australie : l'espérance de vie à la naissance est de 56,9 ans pour les hommes indigènes et 61,7 pour les femmes, par rapport à, respectivement ,75,2 ans et 81,1ans, pour les hommes et femmes non-indigènes.(4)

Népal (Dalit) : l'espérance de vie des Dalits est de 42 ans par rapport à la moyenne nationale de 58 ans.(5)

Etats Unis : bien que les Africains et les Hispaniques américains ne représentent que 15% de la population des adolescents américains, les Africains américains représentent 49% et les Hispaniques représentent 20% des 3725 cas de SIDA rapportés chez les 13-19 ans.

Disparités raciales globales : 3.7 années de plus de handicap pour les homes nés au Libéria par rapport à ceux nés en Grande Bretagne.(6)

Yougoslavie (Population de Romas) : Seulement 1.4% d'individus du peuple Roma dépassent les 60 ans, par rapport à 26,9% de la population Yougoslave totale.(7)

Etats Unis : le taux de décès causé par le diabète chez les indiens américains est de 27,8 pour 100 000, comparé a 7,3 pour les blancs - 380 pour cent supérieur.

Inde (Dalits) : en 1992-1993, la mortalité infantile chez les Dalits était de 91 pour 1000 naissances en vie, excès s'élevant de 22 à 45 % par rapport à la moyenne nationale.(8)

Grande Bretagne : le taux des maladies longues corrigées par l'âge est plus fort chez les blancs que chez les noirs.(9)

Etats Unis : les femmes noires ont trois fois plus de chances de mourir pendant leur grossesse que les femmes blanches, et quatre fois plus pendant l'accouchement. Le taux de mortalité maternelle pour les femmes hispaniques est 23% supérieur à celui des femmes non-hispaniques. La disparité existe à tous les niveaux de revenus.

Yougoslavie (population Roma) : à Belgrade, un ménage Roma sur 10 a connu l'épreuve de la mort d'un enfant, 50% de ces décès ayant lieu au cours de la première année.(10)

Disparités globales raciales : la strate de mortalité pour tous les Africains est haut ou très haut enfants/adultes, alors que toute l'Europe a un taux de mortalité bas ou très bas pour les enfants et que la plupart de l'Europe a un taux bas ou très bas pour les adultes. Seuls l'Estonie, la Hongrie, le Kazakhstan, la Lituanie, la Moldavie, la Russie et l'Ukraine ont des taux très élevés pour les adultes.(11)

Soins médicaux

Grande Bretagne : il y a moins de chances que des hommes des Caraïbes consultent un médecin généraliste que les blancs.(12)

Yougoslavie (Population Roma) : en moyenne, 13% des Roma de Belgrade ne sont pas inscrits dans le système de soins médicaux régulier.(13)

Etats Unis : un blanc a trois fois plus de chance de subir une opération de pontage qu'un non-blanc.(14)

Etats Unis : les délais pour entrer dans une maison de retraite sont plus longs avant l'admission pour les patients non-blancs que pour les patients blancs.(15)

Etats Unis : les docteurs sont moins enclins à recommander un dépistage du cancer du sein pour les femmes hispaniques que pour les femmes blanches. (16)

Népal (Dalits) : les méthodes de contraception sont inconnues et non disponibles.(17)

Etats Unis : les patients non-blancs atteints de pneumonie bénéficient de moins de services hospitaliers que les patients blancs.(18)

Etats Unis : les quartiers pauvres noirs et hispaniques ont en moyenne 24 médecins pour 100 000 personnes, par rapport à 69 médecins pour 100 000 pour les communautés pauvres blanches.(19)

 

Programme d'action

Statut médical

Les gouvernements doivent assurer la propreté de l'environnement (y compris services d'eau propre et d'évacuation des déchets) pour les groupes désavantagés, en réduisant et/ou éliminant la pollution industrielle qui les affecte de façon disproportionnée, et prendre des mesures pour nettoyer et re-développer les sites contaminés à l'endroit ou dans la proximité de l'endroit où ils vivent.

Les gouvernements doivent garantir à tous un standard de vie convenable, pour la santé et le bien-être de chacun et de sa famille, y compris pour la nourriture, le vêtement, le logement, les soins médicaux et les services sociaux indispensables.

Les gouvernements doivent traiter des liens entre les disparités raciales dans le secteur de la santé et la discrimination raciale dans les autres secteurs, e.g. l'éducation, l'emploi et la justice criminelle.

Les gouvernements doivent éliminer, d'ici 2010, les disparités dans le statut de santé, dont souffrent les membres de groupes désavantagés, y compris les disparités dans la mortalité infantile et l'espérance de vie, l'immunisation des enfants et l'incidence du diabète, les maladies mentales, les maladies cardiaques, le VIH/SIDA, le cancer, les maladies transmises par l'eau et les maladies chroniques (comme les maladies respiratoires.)

Les gouvernements doivent cesser tout soutien aux guerres, aux conflits, aux actions militaires, aux tests militaires et aux autres formes de violence soutenues par le gouvernement (y compris la peine de mort) et à réparer le mal causé aux individus et à l'environnement du fait de telles actions et activités.

Les gouvernements, les organisations non-gouvernementales et le secteur privé doivent améliorer la prévention du VIH/SIDA dans les sociétés à haut risque, en portant une attention particulière au HIV/AIDS chez les jeunes.

Les gouvernements, les organisations non-gouvernementales, le secteur privé et la communauté internationale doivent assurer l'accès aux thérapies et aux traitements pour les personnes vivant dans des pays en développement et dans des communautés désavantagées que le HIV/AIDS affecte de façon disproportionnée.

Soins médicaux

Les gouvernements, les organisations non-gouvernementales, le secteur privé et la communauté internationale doit assurer un accès équitable à des soins médicaux complets et de qualité pour tous, y compris les soins médicaux primaires et les services de santé publique (comme les services d'eau potable et d'évacuation des déchets). Il faut porter une attention spéciale à la prévention et à l'élimination des politiques et pratiques raciales discriminatoires pour l'accès et la qualité des soins médicaux.

 

Les gouvernements, les organisations non-gouvernementales, le secteur privé et la communauté internationale doivent garantir que les prestataires de soins médicaux/pratiquants soient formés pour fournir des soins culturellement appropriés ; et que les membres des communautés africaines et de descendants d'Africains, les communautés indigènes et les autres groupes raciaux, ethniques et culturels non-dominants soient adéquatement représentés comme prestataires de soins médicaux.

Autres stratégies

Les gouvernements, les organisations non-gouvernementales, le secteur privé et la communauté internationale, y compris l'organisation mondiale de la santé, doivent régulièrement et systématiquement collecter les données de race, de sexe et des données socio-économiques liées au statut de santé et aux soins médicaux ; de telles données ne doivent pas se limiter à un recensement et aux caractéristiques vitales mais doivent aussi comprendre des données sur l'accès et la qualité (en particulier la prestation de services, le diagnostic et le traitement, la disponibilité des prestataires et autres données liées aux activités et aux services médicaux). Une attention particulière doit être portée à l'impact de la discrimination raciale et à la publication de ces données, des résultats et des conclusions.

L'organisation mondiale de la santé, y compris l'organisation pan-américaine de la santé, doit promouvoir des activités de reconnaissance de la race, de l'ethnicité, du sexe et de la descendance comme variables significatives pour la santé.

Les gouvernements doivent assurer l'établissement de mécanismes efficaces, indépendants pour l'enregistrement et l'élimination du racisme, de la discrimination raciale et d'autres formes de discrimination par les prestataires de services qui influent sur la santé des gens. Les communautés et populations affectées doivent être impliquées dans de tels mécanismes, avec une forte influence sur leurs procédés de prise de décision.

Les gouvernements doivent développer des lois anti-discrimination qui fournissent un schéma institutionnel adéquat pour traiter ce qui est spécifique aux questions de discrimination raciale dans les soins médicaux.

Sources (20)

1. 1. Ntombenhle Protasia Kotie Torkington, Santé des Noirs : Une Question politique, p. 50 (Liverpool, GB 1991)

2. 2. Escrito Nacional Zumbi dos Palmares, Inégalités au Brésil, page 8 (Août 2000)

3. 3. Organisation Mondiale de la Santé, Rapport sur la santé mondiale 2000 (2000)

4. 4. Bureau australien des statistiques. Santé et bien-être des peuples aborigènes d'Australie et des Iles Torres Strait. Canberra: ABS, 1999. (Catalogue No. 4704.0.)

5. 5. Dalits au Népal et rapport complémentaire pour WCAR-2001, Jana Uttha Pratisthan (avril 2001)

6. 6. Organisation Mondiale de la Santé, Rapport sur la santé mondiale 2000 (2000)

7. 7. Enquête, " Les Roma des installations de Belgrade ", Oxfam, bureau GB en République Fédérale de Yougoslavie (avril 2001).

8. 8. Papiers noirs, Promesses brisées & Dalits trahis, Droits Dalit à la vie (2001).

9. 9. James Y. Nazroo, Santé et soins médicaux, dans Minorités ethniques en Grande Bretagne : Diversité et Désavantage, Tariq Modood et Richard Berthhoud, et. al. Editors, p. 224-258 (Londre, GB 1997)

10. 10. Étude, " Roma des règlements de Belgrade ", Oxfam, bureau de gigaoctet dans la République fédérale de la Yougoslavie (avril 2001).

11. 11. Organisation Mondiale de la Santé, Rapport sur la santé mondiale 2000 (2000)

12. 12. James Y. Nazroo, Santé et soins médicaux, dans Minorités ethniques en Grande Bretagne : Diversité et Désavantage, Tariq Modood et Richard Berthhoud, et. al. Editors, p. 224-258 (Londre, GB 1997)

13. 13. Enquête, " Les Roma des installations de Belgrade ", Oxfam, bureau GB en République Fédérale de Yougoslavie (avril 2001).

14. 14. Rapport de la Commission américaine des droits civils, Le défi de la santé : reconnaître la disparité, confronter la discrimination et assurer l'equite, Volume I et Volume II (Septembre 1999).

15. 15. Vernellia R. Randall, Soins médicaux racistes: Réformer un système de soins médicaux injustes pour servir les besoins des Africains-américains, 3 Health Matrix 127-194 (printemps, 1993).

16. 16. Rapport de la Commission américaine des droits civils, Le défi de la santé : reconnaître la disparité, confronter la discrimination et assurer l'equite, Volume I et Volume II (Septembre 1999).

17. 17. Dalits au Népal et Rapport complémentaire pour WCAR-2001, Jana Uttha Pratisthan (avril 2001)

18. 18. Rapport de la Commission américaine des droits civils, Le défi de la santé : reconnaître la disparité, confronter la discrimination et assurer l'equite, Volume I et Volume II (Septembre 1999).

19. 19. Rapport de la Commission américaine des droits civils, Le défi de la santé : reconnaître la disparité, confronter la discrimination et assurer l'equite, Volume I et Volume II (Septembre 1999).

20. 20.

Contact :

Vernellia R. Randall, Professor of Law, The University of Dayton 300 College, Dayton, OH 45469-2772 Phone: 1-937-229-3378, Fax: 1-937-229-2469
Email: randall@udayton.edu, 
Website: www.academic.udayton.edu/health/

Lorraine Anderson, Jonathan Fine Fellow, Physicians for Human Rights 1156 15th St. NW, Washington DC, 20005, Phone: 202-728-5335, Fax: 202-728-3053,
Website: www.phrusa.org

 
Related Pages:
Home ] Up ] Declaración De Caucus De la Salud Del Ngo ] [ Déclaration De Caucus De Santé D'c Ong ]
Subsequent Pages:
Home ] Up ]
Previous Pages:
Home ] WCAR Health Caucus Proposed Declaration ] Institutional Racism in the US Health Care System ] Joint Statement to America Prepcom ] Health and HIV/AIDS Thematic Commission ] NGO Health Caucus Declaration ] WCAR Health Related Passages ]
Back Home Up

Always Under Construction!

Always Under Construction!

 

Contact Information:
Professor Vernellia R. Randall
Institute on Race, Health Care and the Law
The University of Dayton School of Law
300 College Park 
Dayton, OH 45469-2772
Email: randall@udayton.edu

 

Last Updated:
 03/10/2010

You are visitor number:
Hit Counter
since Sept. 2001

Copyright @ 1993, 2008. Vernellia R. Randall 
All Rights Reserved.